Newsletter

orange
L'actualité du commerce responsable
COMPRENDRE

Où faire son marché équitable ?

Poser un paquet de café dans un caddie en deux secondes ou flâner et discuter dans une boutique spécialisée tenue par des passionnés : deux façons bien distinctes d’acheter équitable. Les lieux de vente se multiplient et le consommateur, en fonction de son degré d’engagement, peut trouver son réseau de distribution le mieux adapté. Dernier challenger qui pourrait tirer son épingle du jeu : internet.

Où les Français font-ils leurs achats équitables ? Sans grande surprise, les supermarchés ont la cote avec 63 % des ventes totales de produits, selon la dernière étude des flux économiques du commerce équitable datée de 2008. Les boutiques spécialisées, elles, s'octroient 27 % du gâteau. Les plus connues sont le réseau des boutiques Artisans du monde, les magasins Biocoop ou encore la franchise Alter Mundi.

 

 

Selon Sonia Chennoufi, responsable de la communication à la Plate-forme pour le commerce équitable (PFCE), les deux réseaux sont complémentaires."La GMS (Grandes et moyennes surfaces, ndlr) est le réseau privilégié pour toucher un maximum de personnes alors que les boutiques spécialisées sont plus fréquentées par des initiés." Certes trouver les produits équitables sur la route de son caddie semble être le meilleur moyen de démocratiser le commerce équitable. Mais ce n'est pas toujours simple. Premier réflexe : chercher son café équitable au rayon « café ». Rien ? Se diriger vers le rayon « bio ». Toujours rien ? Chercher alors dans les rayons thématiques la photo d'un petit producteur tout sourire dans un espace dédié au commerce équitable. Référencer le café équitable au rayon des cafés semble pourtant être le meilleur moyen de le rendre accessible au plus grand nombre. A une nuance près." Les cafés équitables sont mélangés avec les cafés  bio ou ceux qui se disent « durables », souligne Sonia Chennoufi, les clients sont perdus pour faire leur choix". Rien d'étonnant quand on sait que 76 % des actes d'achat se font en moins de 10 secondes.

 

Dans les boutiques spécialisées, l'accent sur l'information et le choix

En boutiques, c'est tout l'inverse. Elles sont appréciées pour la qualité de l'information donnée « in situ » sur l'histoire des produits et sous la forme d'un échange vivant. "Les boutiques sont perçues comme plus proche du vrai commerce équitable mettant en avant un lien plus étroit avec le producteur",  explique Martine François, responsable de programme agriculture et alimentation durables au Groupe de recherche de recherche et d'échanges technologiques (GRET, une association professionnelle de solidarité et de coopération internationale). Encore faut-il trouver le temps d'y aller, passer le temps utile à une bonne information, et que celle-ci soit de qualité. Autre différence de taille, le choix. Les boutiques spécialisées offrent une gamme de produits alimentaires souvent plus complète que les supermarchés, et aussi du textile, de la mode, des objets de décoration et des jouets. Et elles s'intègrent dans une démarche globale de commerce équitable, à la différence des grands distributeurs.

 

De nouveaux lieux de vente

Si les supermarchés et les boutiques spécialisées jouent le jeu de la complémentarité, de nouveaux lieux de vente s'invitent dans la danse. "Sur la mode et la décoration, les réseaux spécialisés se trouvent en concurrence avec des enseignes du commerce traditionnel qui se positionnent de manière volontariste sur les thèmes du développement durable et commencent à distribuer des produits issus du commerce équitable", explique Nicolas Messio directeur de la franchise Alter Mundi. Et de citer Nature&Découvertes ou d'autres enseignes comme H&M. Ce géant du textile lance désormais à chaque saison une collection en coton bio, mais non équitable, à prix douillets et à grand renfort de communication. Un concurrent certain pour les jeunes marques de mode éthique. Autre challenger : internet. Le marché équitable sur la toile est récent et ne représente encore qu'une part tout à fait marginale : 1 % des ventes totales estimées en 2008. Mais avec des ventesen croissance de plus de 25 % par an en France, le commerce électronique pourrait avoir un bel avenir devant lui. En outre, internet est un outil puissant pour communiquer de l'information complète et de qualité sur chaque produit, y compris des vidéos montrant les producteurs. De quoi rassurer les consommateurs suspicieux ?

 
Tous les sujets

COMPRENDRE

12 Avril 2012

Consommer équitable au quotidien

Avec plus de 3000 produits labellisés Max Havelaar ou Ecocert équitable, l’offre ne cesse de s’étoffer depuis 10 ans. A la maison, au bureau ou au café, les lieux de consommation se multiplient, même si l’achat reste occasionnel pour la plupart des consommateurs. Un réel potentiel de croissance existe encore, et pas seulement dans l’alimentaire.

Ouvrir l'article Consommer équitable au quotidien
12 Avril 2012

Des collectivités locales équitables ?

Grande première en 2009, 14 collectivités françaises ont été élues « Territoires de commerce équitable », pour saluer leur engagement en faveur de cette filière. La commande publique est en effet un levier essentiel pour sa démocratisation et son dynamisme. Cependant, si cette initiative amorce un mouvement vertueux, le défi reste de taille. En cause : des surcoûts que les collectivités ne sont pas toujours prêtes à supporter.

Ouvrir l'article Des collectivités locales équitables ?
01 Octobre 2010

D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?

Un T-shirt étiqueté « coton équitable » et « biologique » attend de trouver preneur dans les rayons d’un magasin de grande distribution. D’où vient-il, quel a été son parcours ? Du champ de coton au rayon du magasin occidental, de la récolte de la matière première à la vente du produit fini, le chemin est long… L’exemple avec un banal T-shirt… pas si banal que cela s’il est équitable.

Ouvrir l'article D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?
12 Avril 2012

"Il faut dire aux gens qu’ils peuvent agir"

Promu d’abord par des militants rassemblés autour d’une belle idée, le commerce équitable s’institutionnalise d’année en année. Mais sur le terrain, ce sont encore souvent les bénévoles qui font vivre les structures. Offrant leur temps, partageant leurs idées et expériences, ces ambassadeurs de l’équitable sont des relais essentiels entre la filière et le grand public. Reportage dans une boutique Artisans du Monde.

Ouvrir l'article
01 Octobre 2010

L'éthique est-elle sur l'étiquette ?

L’élément réglementaire pour savoir si une tablette de chocolat est équitable, c’est d’abord un logo. Ensuite pour rassurer un consommateur en mal d’informations, les marques redoublent d’inventions. Un vrai casse-tête face à un consommateur plutôt schizophrène.

Ouvrir l'article L'éthique est-elle sur l'étiquette ?
12 Avril 2012

Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE

S'y repérer dans les signes de garantie et autres labels est pour le consommateur un véritable casse-tête qui, devant la multiplication de ceux-ci, ne cesse de s'amplifier. Pour y remédier, la plate-forme pour le commerce équitable publie un guide très utile.

Ouvrir l'article Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets

Agenda

Les manifestations, colloques, salons... sur la consommation responsable.

 

Ouvrir l'article Agenda
Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets