Newsletter

orange
L'actualité du commerce responsable
COMPRENDRE

"Il faut dire aux gens qu’ils peuvent agir"

Promu d’abord par des militants rassemblés autour d’une belle idée, le commerce équitable s’institutionnalise d’année en année. Mais sur le terrain, ce sont encore souvent les bénévoles qui font vivre les structures. Offrant leur temps, partageant leurs idées et expériences, ces ambassadeurs de l’équitable sont des relais essentiels entre la filière et le grand public. Reportage dans une boutique Artisans du Monde.

Samedi, 10h55. Océane approche de la boutique Artisans du Monde, rue Blomet, dans le 15e arrondissement de Paris. "J'adore ce moment quand j'arrive et que je découvre mon binôme, avec qui je vais passer toute la demi journée ! La plupart du temps, on ne se connaît pas". Un samedi matin par mois, la jeune bénévole de 32 ans tient la permanence du magasin, accompagnée d'un autre membre volontaire.


Et ce, depuis deux ans. Elle raconte : "La rencontre s'est faite un peu par hasard. A cette époque, depuis quelques temps, je pensais à m'engager dans une association sans idées particulières. Et puis, je suis entrée dans cette boutique de la rue Blomet dans laquelle je n'avais jamais osé rentrer auparavant". L'émulsion a pris. Le courant est passé. Deux jours après, un responsable de la Fédération Artisans du Monde l'appelle pour la rencontrer. "J'ai beaucoup aimé la démarche d'approche. Et lors de la première rencontre, l'accueil m'a séduite. Je me suis tout de suite sentie bien". Après quelques séances de formation, Océane se retrouve en boutique. Derrière sa caisse ? Pas vraiment. "On encaisse les produits, oui, mais c'est surtout un lieu d'échanges et de rencontres. On est là pour sensibiliser les gens à une autre manière de faire. La question de la provenance des produits est quasiment systématique et entame souvent le dialogue. On peut alors parler de commerce équitable mais aussi de pleins d'autres choses comme de recettes par exemple. Je me souviens qu'une fois, un client est resté

45 minutes à discuter avec nous", s'enthousiasme la jeune femme.

S'investir un peu, beaucoup…
Au bout d'un an, Océane, parfaitement en phase avec la Fédération, décide de s'impliquer davantage. "On est constamment invité à partager nos idées, à participer aux réunions d'équipe, etc. Moi, j'avais envie de m'investir un peu plus dans la sensibilisation. C'est là qu'on a décidé d'installer dans les deux boutiques du 15ème des petits espaces d'informations". Maintenant, Océane planche chaque mois sur les nouvelles thématiques à faire découvrir, sur la récolte des outils à réunir (CD-Rom, jeux, dépliants, etc.) afin de dynamiser ce petit coin de magasin. Et elle adore ça ! "C'est toujours super intéressant ! Je m'occupe aussi de la lettre d'information interne. Et je me retrouve totalement dans le discours d'Artisans du Monde. On peut dire que j'ai trouvé ma place dans cet univers", dit-elle sans hésiter. Cet univers, c'est celui de l'engagement.

 

Car Océane ne compte pas ses heures. Malgré son temps plein d'acheteuse dans une grande entreprise, elle est aussi bénévole dans une autre association de développement. Pourtant, il y a encore deux ans, Océane était étrangère à tout ça. Le commerce équitable, le militantisme, le monde associatif, elle ne connaissait pas. Ou si peu. Aujourd'hui, celle qui en dit peu sur elle mais beaucoup sur les autres a trouvé son équilibre grâce à ce temps qu'elle consacre aux causes qui la touchent. Et ce sont plus de 8000 bénévoles comme Océane que la Fédération Artisans du Monde mobilise.
Toujours à l'affut de la moindre information, de la moindre expérience, de la moindre rencontre, Océane ne rate pas une occasion. La Fédération propose plusieurs formations par trimestre, sur les produits, les systèmes de garantie, les filières. Elle y assiste le plus souvent possible. « C'est très important qu'on sache tout ça, pour pouvoir l'expliquer aux clients ou même aux personnes qu'on croise tous les jours. D'ailleurs, sensibiliser est ce que je préfère faire. Il faut dire aux gens qu'ils peuvent agir, que des alternatives sont possibles. » De l'enthousiasme et de l'engagement : le carburant de ces ambassadeurs de terrain sans lesquels, sans doute, le commerce équitable ne progresserait pas aussi vite auprès du grand public.

 
Tous les sujets

COMPRENDRE

12 Avril 2012

Consommer équitable au quotidien

Avec plus de 3000 produits labellisés Max Havelaar ou Ecocert équitable, l’offre ne cesse de s’étoffer depuis 10 ans. A la maison, au bureau ou au café, les lieux de consommation se multiplient, même si l’achat reste occasionnel pour la plupart des consommateurs. Un réel potentiel de croissance existe encore, et pas seulement dans l’alimentaire.

Ouvrir l'article Consommer équitable au quotidien
12 Avril 2012

Des collectivités locales équitables ?

Grande première en 2009, 14 collectivités françaises ont été élues « Territoires de commerce équitable », pour saluer leur engagement en faveur de cette filière. La commande publique est en effet un levier essentiel pour sa démocratisation et son dynamisme. Cependant, si cette initiative amorce un mouvement vertueux, le défi reste de taille. En cause : des surcoûts que les collectivités ne sont pas toujours prêtes à supporter.

Ouvrir l'article Des collectivités locales équitables ?
01 Octobre 2010

D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?

Un T-shirt étiqueté « coton équitable » et « biologique » attend de trouver preneur dans les rayons d’un magasin de grande distribution. D’où vient-il, quel a été son parcours ? Du champ de coton au rayon du magasin occidental, de la récolte de la matière première à la vente du produit fini, le chemin est long… L’exemple avec un banal T-shirt… pas si banal que cela s’il est équitable.

Ouvrir l'article D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?
01 Octobre 2010

L'éthique est-elle sur l'étiquette ?

L’élément réglementaire pour savoir si une tablette de chocolat est équitable, c’est d’abord un logo. Ensuite pour rassurer un consommateur en mal d’informations, les marques redoublent d’inventions. Un vrai casse-tête face à un consommateur plutôt schizophrène.

Ouvrir l'article L'éthique est-elle sur l'étiquette ?
12 Avril 2012

Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE

S'y repérer dans les signes de garantie et autres labels est pour le consommateur un véritable casse-tête qui, devant la multiplication de ceux-ci, ne cesse de s'amplifier. Pour y remédier, la plate-forme pour le commerce équitable publie un guide très utile.

Ouvrir l'article Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE
13 Avril 2012

12 chocolats passés au crible : Comment avons-nous procédé ?

Au rayon chocolat des grandes surfaces, la part du commerce équitable est encore très réduite, à l'image du marché mondial du cacao équitable qui représente 1% environ de la production mondiale.

Ouvrir l'article 12 chocolats passés au crible : Comment avons-nous procédé ?
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets