Newsletter

orange
L'actualité du commerce responsable
COMPRENDRE 14 Novembre 2011

VRAI/FAUX n°2 - "Le commerce équitable, ça ne change pas la face du monde"

"Acheter mon paquet de café tous les quinze jours et du chocolat de temps en temps, franchement, vous croyez que ça aide ces gens-là ? C’est une goutte d’eau…, et même pas…" VRAI ou FAUX ?

Réponse : c'est FAUX !

 

Au delà des mots "commerce équitable", qui peuvent impressionner un consommateur débutant, les questions trottent légitimement dans nos têtes : est-il possible que par quelques achats mensuels, de quelques euros, nous contribuions réellement à améliorer le sort des producteurs du Sud ? Est-ce réellement efficace ?
    
Le commerce équitable a une cinquantaine d'années d'existence, et l'on dispose désormais d'assez de recul pour en mesurer les effets. Ces dernières années, de nombreuses études d'impact réalisées par des centres de recherche, des universitaires, des bureaux d'étude, ont été publiées, qui toutes attestent de l'impact très positif de l'équitable chez les producteurs du Sud (on peut par exemple consulter un bilan de certaines études ou une synthèse). Et si le passage à l'équitable améliore les conditions économiques des producteurs concernés, l'impact est également réel en matière sociale, environnementale, organisationnelle, voire même politique.

Près de 8 millions de personnes du Sud vivent du commerce équitable

Depuis ses origines, dans les années 1960, le nombre de petits producteurs et de familles auxquels le commerce équitable a permis de rester sur leurs terres et d'améliorer leur niveau de vie n'a cessé de progresser. Aujourd'hui, on parle de 1 500 000 producteurs, soit près de 8 millions de personnes, dont le revenu augmente et devient moins vulnérable aux fluctuations de prix. Une goutte d'eau ? Plusieurs, et de celles qui font les rivières : entre 2000 et 2008, le chiffre d'affaires des seuls produits labellisés du commerce équitable est passé de 220 millions d'euros à près de 3,4 milliards dans le monde (Max Havelaar France), soit une multiplication par 13 !
Le niveau de vie de ces petits producteurs réunis en coopérative s'améliore, sous l'effet d'un prix d'achat de leur production garanti, mais aussi d'une prime de développement qui permet à la coopérative de s'équiper pour produire plus efficacement et pour le bien de la collectivité. Plus la conversion à la production équitable est ancienne, plus l'amélioration globale des conditions économiques des petits producteurs semble notable.

 

Avec le commerce équitable, une avancée des droits humains…

Le commerce équitable interdit toute forme d'esclavage ou de travail forcé, y compris le travail des enfants sans accompagnement scolaire ou éducatif. Mais par le jeu des échanges entre Nord et Sud, il permet également de faire évoluer les mentalités et de donner à chacun sa place dans une organisation démocratique du travail et de la vie sociale. L'organisation et le fonctionnement des coopératives permettent des prises de décision collectives, générant une prise de conscience croissante des droits fondamentaux et des droits du travail. Dans ce contexte,  les droits des les femmes progressent également : elles sont encouragées à exercer une activité économique autonome,. Des structures scolaires sont également mises en place pour l'éducation des enfants.

… et un plus grand respect de l'environnement

L'engagement d'une coopérative dans une production équitable s'accompagne de la valorisation des ressources locales. Production et distribution doivent utiliser raisonnablement les matières premières comme les sources d'énergie, tout en assurant leur renouvellement. Limitation des produits chimiques (engrais, pesticides), interdiction des OGM, le cahier des charges des produits équitables garantit une production la plus respectueuse de la nature ; c'est pourquoi nombre de ces produits répondent d'ores et déjà aux critères de l'agriculture biologique. Enfin, certains projets de commerce équitable, comme par exemple les productions des indiens satéré mawé au Brésil, ont également comme conséquence de sauvegarder, voire de restaurer la biodiversité.

Changer la face du monde ? Les petits producteurs du sud ont déjà commencé, et ce sont chaque année des dizaines de milliers de coopératives nouvelles qui demandent  à accéder au commerce équitable !    
 

 
Tous les sujets

COMPRENDRE

12 Avril 2012

Consommer équitable au quotidien

Avec plus de 3000 produits labellisés Max Havelaar ou Ecocert équitable, l’offre ne cesse de s’étoffer depuis 10 ans. A la maison, au bureau ou au café, les lieux de consommation se multiplient, même si l’achat reste occasionnel pour la plupart des consommateurs. Un réel potentiel de croissance existe encore, et pas seulement dans l’alimentaire.

Ouvrir l'article Consommer équitable au quotidien
12 Avril 2012

Des collectivités locales équitables ?

Grande première en 2009, 14 collectivités françaises ont été élues « Territoires de commerce équitable », pour saluer leur engagement en faveur de cette filière. La commande publique est en effet un levier essentiel pour sa démocratisation et son dynamisme. Cependant, si cette initiative amorce un mouvement vertueux, le défi reste de taille. En cause : des surcoûts que les collectivités ne sont pas toujours prêtes à supporter.

Ouvrir l'article Des collectivités locales équitables ?
01 Octobre 2010

D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?

Un T-shirt étiqueté « coton équitable » et « biologique » attend de trouver preneur dans les rayons d’un magasin de grande distribution. D’où vient-il, quel a été son parcours ? Du champ de coton au rayon du magasin occidental, de la récolte de la matière première à la vente du produit fini, le chemin est long… L’exemple avec un banal T-shirt… pas si banal que cela s’il est équitable.

Ouvrir l'article D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?
12 Avril 2012

"Il faut dire aux gens qu’ils peuvent agir"

Promu d’abord par des militants rassemblés autour d’une belle idée, le commerce équitable s’institutionnalise d’année en année. Mais sur le terrain, ce sont encore souvent les bénévoles qui font vivre les structures. Offrant leur temps, partageant leurs idées et expériences, ces ambassadeurs de l’équitable sont des relais essentiels entre la filière et le grand public. Reportage dans une boutique Artisans du Monde.

Ouvrir l'article
01 Octobre 2010

L'éthique est-elle sur l'étiquette ?

L’élément réglementaire pour savoir si une tablette de chocolat est équitable, c’est d’abord un logo. Ensuite pour rassurer un consommateur en mal d’informations, les marques redoublent d’inventions. Un vrai casse-tête face à un consommateur plutôt schizophrène.

Ouvrir l'article L'éthique est-elle sur l'étiquette ?
12 Avril 2012

Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE

S'y repérer dans les signes de garantie et autres labels est pour le consommateur un véritable casse-tête qui, devant la multiplication de ceux-ci, ne cesse de s'amplifier. Pour y remédier, la plate-forme pour le commerce équitable publie un guide très utile.

Ouvrir l'article Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets