Newsletter

orange
L'actualité du commerce responsable
COMPRENDRE 06 Décembre 2011

VRAI/FAUX n°4 - "Le commerce équitable, c’est du social et de l’économique. Pour respecter l’environnement, il faut acheter bio"

FAUX "Label rouge, AOC, AB, Commerce équitable… Il y a de plus en plus de labels, et tous ont des caractéristiques différentes. Moi j’aimerais bien pouvoir trouver des produits avec de la qualité, de l’équitable et en plus qu’ils soient bons pour ma santé et pour l’environnement. A défaut, je prends les produits AB". N’y aurait-il pour chaque produit, d’engagements que sur certains éléments précis, à l’exclusion de tous les autres ? De nombreux consommateurs ont cette impression, qui guide leur choix.

Des pratiques respectueuses de l'environnement

Dans son essence même, le commerce équitable favorise des pratiques respectueuses en matière d'environnement. C'est bien sûr au niveau de la production que cela est le plus visible. En permettant à des paysans, à de petits producteurs, de pérenniser et de développer leur activité, le commerce équitable contribue à maintenir voire à étendre des villages et de petites parcelles de culture, évitant notamment l'acquisition de terres par de grandes plantations. L'organisation en coopérative des agriculteurs et la mutualisation de revenus permettent aux villageois d'investir dans la protection de l'eau et des sols. Par ailleurs, l'ensemble des produits équitables transférés vers les pays développés, du Nord, le sont, sauf de rares exceptions (les roses équitables du Kenya par exemple), par bateau, mode de transport qui génère nettement moins de gaz à effet de serre que le transport aérien ou terrestre.

Un engagement croissant en matière d'environnement

S'il s'est donc toujours montré sensible à l'environnement, le mouvement du commerce équitable s'est focalisé, à ses débuts, sur la notion de "juste rémunération" délivrée aux petits producteurs. Mais très vite, des engagements de plus en plus rigoureux en matière de développement durable ont été intégrés dans la démarche. Et cet aspect prend une dimension toujours plus importante. Depuis 2009, la Plate-Forme du Commerce Equitable mène des travaux avec ses entreprises et associations membres en vue de    capitaliser et d'améliorer les pratiques environnementales dans le secteur équitable :  réduction des impacts environnementaux au Nord comme au Sud, mutualisation des bonnes pratiques, réflexion sur l'information mise à disposition des citoyens et consommateurs sur la dimension environnementale des produits, etc

 

A titre d'exemple, les produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar respectent des cahiers des charges qui répondent à  des critères environnementaux précis et exigeants. Les standards environnementaux demandent aux producteurs de mettre en place des plans de gestion pour l'utilisation des sols, de l'eau et du feu afin de préserver les ressources et de respecter les milieux naturels sensibles.


Pour chaque filière, les standards dressent une liste détaillée des produits phytosanitaires interdits. Les critères minimaux demandent la réduction de tous les intrants chimiques, l'introduction de fumure organique et l'interdiction de semences OGM.

Sur la base de ces engagements, les acteurs du commerce équitable ont d'ores et déjà développé des initiatives écologiques. Au Sud, par exemple au Mexique et au Guatemala, les organisations de producteurs de la filière miel développent des actions pour préserver et mieux gérer les écosystèmes utilisés par les apiculteurs. Au Nord, des entreprises intègrent comme critères de progrès dans leurs cahiers des charges à destination des petits producteurs, de favoriser une production et une distribution utilisant raisonnablement les matières premières et les sources d'énergie renouvelables. Plusieurs entreprises ont mis en place des procédures pour évaluer leurs impacts environnementaux, et en particulier le bilan carbone de leur activité ; parmi elles, certaines financent déjà des programmes de compensation carbone, entre autres par le truchement de projets de reboisement.


De plus en plus de produits équitables et bios    

Mais les acteurs vont plus loin, favorisant une convergence de l'équitable vers le bio et vice-versa. Les critères de progrès du label Fairtrade/Max Havelaar tendent ainsi vers une conversion graduelle à des méthodes d'agriculture biologique. Au final, la conversion à l'agriculture biologique est un objectif à terme encouragé par une prime pour les produits qui en sont issus. Et cela intéresse beaucoup de petits producteurs, sur lesquels le coût de la certification pèse lourdement, et qui y voient plusieurs avantages : environnemental, bien sûr, mais également une possibilité de s'insérer sur un double marché porteur : les produits issus de l'agriculture biologique comme les produits équitables sont aujourd'hui attendus et demandés par un nombre croissant de consommateurs occidentaux. On estime globalement à plus de 45% les produits alimentaires équitables également labellisés  « agriculture biologique ».
Notons également que l'organisme de contrôle et de certification Ecocert a mis en place le référentiel ESR (Equitable, Solidaire, Responsable). Ce dernier s'adresse aux opérateurs valorisant leur implication dans des projets alliant agriculture biologique et commerce équitable. et est délivré uniquement à des produits 100 % d'origine biologique.

Pour en savoir plus sur le commerce équitable et l'environnement : http://www.commercequitable.org/images/pdf/environnement/guide_bonnes_pratiques.pdf

 

 
Tous les sujets

COMPRENDRE

12 Avril 2012

Consommer équitable au quotidien

Avec plus de 3000 produits labellisés Max Havelaar ou Ecocert équitable, l’offre ne cesse de s’étoffer depuis 10 ans. A la maison, au bureau ou au café, les lieux de consommation se multiplient, même si l’achat reste occasionnel pour la plupart des consommateurs. Un réel potentiel de croissance existe encore, et pas seulement dans l’alimentaire.

Ouvrir l'article Consommer équitable au quotidien
12 Avril 2012

Des collectivités locales équitables ?

Grande première en 2009, 14 collectivités françaises ont été élues « Territoires de commerce équitable », pour saluer leur engagement en faveur de cette filière. La commande publique est en effet un levier essentiel pour sa démocratisation et son dynamisme. Cependant, si cette initiative amorce un mouvement vertueux, le défi reste de taille. En cause : des surcoûts que les collectivités ne sont pas toujours prêtes à supporter.

Ouvrir l'article Des collectivités locales équitables ?
01 Octobre 2010

D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?

Un T-shirt étiqueté « coton équitable » et « biologique » attend de trouver preneur dans les rayons d’un magasin de grande distribution. D’où vient-il, quel a été son parcours ? Du champ de coton au rayon du magasin occidental, de la récolte de la matière première à la vente du produit fini, le chemin est long… L’exemple avec un banal T-shirt… pas si banal que cela s’il est équitable.

Ouvrir l'article D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?
12 Avril 2012

"Il faut dire aux gens qu’ils peuvent agir"

Promu d’abord par des militants rassemblés autour d’une belle idée, le commerce équitable s’institutionnalise d’année en année. Mais sur le terrain, ce sont encore souvent les bénévoles qui font vivre les structures. Offrant leur temps, partageant leurs idées et expériences, ces ambassadeurs de l’équitable sont des relais essentiels entre la filière et le grand public. Reportage dans une boutique Artisans du Monde.

Ouvrir l'article
01 Octobre 2010

L'éthique est-elle sur l'étiquette ?

L’élément réglementaire pour savoir si une tablette de chocolat est équitable, c’est d’abord un logo. Ensuite pour rassurer un consommateur en mal d’informations, les marques redoublent d’inventions. Un vrai casse-tête face à un consommateur plutôt schizophrène.

Ouvrir l'article L'éthique est-elle sur l'étiquette ?
12 Avril 2012

Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE

S'y repérer dans les signes de garantie et autres labels est pour le consommateur un véritable casse-tête qui, devant la multiplication de ceux-ci, ne cesse de s'amplifier. Pour y remédier, la plate-forme pour le commerce équitable publie un guide très utile.

Ouvrir l'article Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets