Newsletter

orange
L'actualité du commerce responsable
COMPRENDRE 12 Décembre 2011

VRAI/FAUX n°5 - "le commerce équitable dans les grandes surfaces, c’est un contresens"

Initié dans les années 1960 pour utiliser les échanges commerciaux internationaux comme un outil de développement des pays du Sud, le commerce équitable a vu ses produits entrer dans les enseignes de la distribution (hyper, supermarchés..) voici une quinzaine d’années. Alors que ces produits étaient jusque là essentiellement commercialisés dans des boutiques spécialisées (comme les magasins Artisans du Monde), certains peuvent s’interroger sur la place du commerce équitable dans des enseignes généralistes.

Une même garantie que dans les magasins spécialisés

 

De nombreux produits équitables sont commercialisés dans les rayons du commerce alimentaire, et proposés par des marques nationales (Alter Eco, Ethiquable, Lobodis…) et des marques distributeurs (Agir solidaire chez Carrefour, Entr'aide chez Leclerc…).

 

Ces références diverses ont toutes un point commun : le label apposé sur le produit (Max Havelaar ou Ecocert Equitable) (Lire l'idée reçue n° 1 "Il n'y a aucune garantie que les produits sont réellement équitables") qui garantit que le produit proposé répond à un cahier des charges rigoureux . Il atteste par ailleurs que les producteurs du Sud peuvent améliorer leur condition de vie et développer leur outil de travail. Cela est vrai pour les marques nationales, acteurs historiques du commerce équitable, mais également pour les marques distributeurs. Comme le précisait un communiqué de Max Havelaar France en 2010, "les marques distributeurs labellisées offrent les mêmes garanties que les autres produits labellisés.Le cahier des charges est le même, tous les acteurs économiques candidats à la certification sont traités de façon identique, les contrôles effectués sont les mêmes. Et les coopératives certifiées où les différentes marques peuvent s'approvisionner tout comme les intermédiaires sont par définition les mêmes".

 

Les enseignes de la distribution ont permis d'accroître la visibilité et l'accessibilité du commerce équitable

 

"La grande distribution a lancé notre marque" estime Tristan Lecomte, fondateur d'Alter Eco.

 

Ce à quoi renchérit Julie Stoll, coordinatrice de la Plate-­-Forme pour le Commerce Equitable : « en termes de distribution de produits, les supermarchés sont un levier incontournable ». Et c'est bien au tournant des années 1990 et 2000, soit un moment où les premiers produits équitables ont été référencés dans certaines grandes surfaces, que la notoriété du commerce équitable s'est envolée : de confidentiel dans les années 1990, ce nouveau type de commerce est connu et compris par plus de huit français sur dix en 2010, et plus de deux sur trois ont déjà acheté des produits en provenant (Pour en savoir plus, lire la page "Les Français et le commerce équitable"). L'arrivée des produits du commerce équitable dans les rayons des hyper et supermarchés a permis de les faire connaître au plus grand nombre et de les rendre plus accessibles, puisque neuf consommateurs sur dix se rendent dans les enseignes de la distribution.

 

Si bien qu'aujourd'hui 57% du chiffres d'affaires du commerce équitable se fait en grandes surfaces (source Max Havelaar, 2010). Cette visibilité va de pair avec une démocratisation de l'offre, notamment par le biais des marques de distributeurs (MDD), dont le positionnement prix est généralement inférieur aux prix des marques nationales. Les produits commerce équitables sont ainsi rendus accessibles à toutes les bourses.

 

Une complémentarité entre les enseignes de la distribution et magasins spécialisés

 

Ainsi, loin d'être antagonistes, acteurs historiques et enseignes de la distribution oeuvrent pour une meilleure connaissance et diffusion des produits issus du commerce équitable. Cela est vrai en particulier en matière d'information du consommateur, information qui est un fondement de la démarche du commerce équitable.

 

Si, dans un magasin spécialisé, le consommateur peut avoir de façons permanente un contact et une information personnalisés avec le commerçant, les enseignes de la distribution organisent des animations en magasins avec l'intervention de bénévoles pour informer et sensibiliser les consommateurs (dégustations…) à certaines occasions, notamment pendant la Quinzaine du commerce équitable et la semaine du développement durable. L'information passe également par la diffusion de films en magasin présentant les fondements du commerce équitable et les produits, par la création de modules dédiés sur internet, qui permettent, par exemple, de visualiser le lien entre le produit et la coopération du pays du Sud correspondante, de répondre à des quizz…

 
Tous les sujets

COMPRENDRE

12 Avril 2012

Consommer équitable au quotidien

Avec plus de 3000 produits labellisés Max Havelaar ou Ecocert équitable, l’offre ne cesse de s’étoffer depuis 10 ans. A la maison, au bureau ou au café, les lieux de consommation se multiplient, même si l’achat reste occasionnel pour la plupart des consommateurs. Un réel potentiel de croissance existe encore, et pas seulement dans l’alimentaire.

Ouvrir l'article Consommer équitable au quotidien
12 Avril 2012

Des collectivités locales équitables ?

Grande première en 2009, 14 collectivités françaises ont été élues « Territoires de commerce équitable », pour saluer leur engagement en faveur de cette filière. La commande publique est en effet un levier essentiel pour sa démocratisation et son dynamisme. Cependant, si cette initiative amorce un mouvement vertueux, le défi reste de taille. En cause : des surcoûts que les collectivités ne sont pas toujours prêtes à supporter.

Ouvrir l'article Des collectivités locales équitables ?
01 Octobre 2010

D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?

Un T-shirt étiqueté « coton équitable » et « biologique » attend de trouver preneur dans les rayons d’un magasin de grande distribution. D’où vient-il, quel a été son parcours ? Du champ de coton au rayon du magasin occidental, de la récolte de la matière première à la vente du produit fini, le chemin est long… L’exemple avec un banal T-shirt… pas si banal que cela s’il est équitable.

Ouvrir l'article D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?
12 Avril 2012

"Il faut dire aux gens qu’ils peuvent agir"

Promu d’abord par des militants rassemblés autour d’une belle idée, le commerce équitable s’institutionnalise d’année en année. Mais sur le terrain, ce sont encore souvent les bénévoles qui font vivre les structures. Offrant leur temps, partageant leurs idées et expériences, ces ambassadeurs de l’équitable sont des relais essentiels entre la filière et le grand public. Reportage dans une boutique Artisans du Monde.

Ouvrir l'article
01 Octobre 2010

L'éthique est-elle sur l'étiquette ?

L’élément réglementaire pour savoir si une tablette de chocolat est équitable, c’est d’abord un logo. Ensuite pour rassurer un consommateur en mal d’informations, les marques redoublent d’inventions. Un vrai casse-tête face à un consommateur plutôt schizophrène.

Ouvrir l'article L'éthique est-elle sur l'étiquette ?
12 Avril 2012

Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE

S'y repérer dans les signes de garantie et autres labels est pour le consommateur un véritable casse-tête qui, devant la multiplication de ceux-ci, ne cesse de s'amplifier. Pour y remédier, la plate-forme pour le commerce équitable publie un guide très utile.

Ouvrir l'article Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets