Newsletter

orange
L'actualité du commerce responsable
COMPRENDRE 02 Mai 2013

La longue route du tee-shirt

Le tee-shirt que l’on porte et que l’on a acheté, souvent à bas prix, au magasin d’à côté, n’est pas le petit accessoire vestimentaire anodin que l’on imagine. Pratique sans aucun doute, esthétique selon les goûts, sympathique, il est en fait, à soi seul, un symbole de l’économie mondialisée et de certaines de ses dérives (1).

De la production de la matière première,  jusqu'à notre garde-robe et au contact avec notre corps, le coton  peut avoir fait plusieurs fois le tour de la planète.

Tout commence dans les pays de production. Le coton pousse dans plus de 90 pays, mais plus de 80% de la production mondiale est concentrée dans 7 d'entre eux :
-    La Chine, représentant à elle seule 25% de la production mondiale,
-    Les Etats-Unis, 20%,
-    L'Inde, 16%
-    Le Pakistan, 9%,
-    Le Brésil, 5%,
-    L'Ouzbékistan, 4%
-    La Turquie, 3%


A titre de comparaison, l'Afrique dans son ensemble produit 6% du coton dans le monde.

 

Cette production n'est pas sans poser de graves problèmes environnementaux (voir "Produire du coton sans nuire à la planète ?").

Une fois le coton recueilli, il est envoyé (souvent dans un autre pays) dans une première usine de filage où il est transformé en fibre textile.
Il va ensuite faire l'objet d'une transformation en  textile, par tissage.
Puis, dans d'autres usines, se déroulent la confection du tee-shirt, la teinture, le découpage, et enfin l'assemblage.

La plupart des ateliers textiles sont également nommés « sweatshops », littéralement « boutiques de sueur », ou ateliers de misères, pour leurs conditions de travail affranchies de toutes règles, qu'elles tiennent aux conditions de sécurité, aux règles sociales, sanitaires ou éthiques. Ces ateliers sont installés dans les pays émergents, et notamment en Chine. (voir "Le coton, un produit qui manque d'éthique").

Une fois confectionné à la demande de grandes marques ayant pignon sur rue, le tee-shirt est alors envoyé dans les pays où de grandes ou petites chaînes de distribution le mettent en vente.

Mais son parcours ne s'arrête pas là. Lorsque, cédant bien souvent aux canons de la société de consommation et à ses désirs de changement permanent, nous nous débarrassons de nos tee-shirts encore tout à fait présentables, ceux-ci entament une seconde vie sur le marché de la fripe, et parcourent à nouveau, bien souvent à cette occasion, des milliers de kilomètres…

 

 

(1)   Voir en ce sens Voyage aux pays du coton – Petit précis de mondialisation par Erik ORSENNA.

 
Tous les sujets

COMPRENDRE

12 Avril 2012

Consommer équitable au quotidien

Avec plus de 3000 produits labellisés Max Havelaar ou Ecocert équitable, l’offre ne cesse de s’étoffer depuis 10 ans. A la maison, au bureau ou au café, les lieux de consommation se multiplient, même si l’achat reste occasionnel pour la plupart des consommateurs. Un réel potentiel de croissance existe encore, et pas seulement dans l’alimentaire.

Ouvrir l'article Consommer équitable au quotidien
12 Avril 2012

Des collectivités locales équitables ?

Grande première en 2009, 14 collectivités françaises ont été élues « Territoires de commerce équitable », pour saluer leur engagement en faveur de cette filière. La commande publique est en effet un levier essentiel pour sa démocratisation et son dynamisme. Cependant, si cette initiative amorce un mouvement vertueux, le défi reste de taille. En cause : des surcoûts que les collectivités ne sont pas toujours prêtes à supporter.

Ouvrir l'article Des collectivités locales équitables ?
01 Octobre 2010

D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?

Un T-shirt étiqueté « coton équitable » et « biologique » attend de trouver preneur dans les rayons d’un magasin de grande distribution. D’où vient-il, quel a été son parcours ? Du champ de coton au rayon du magasin occidental, de la récolte de la matière première à la vente du produit fini, le chemin est long… L’exemple avec un banal T-shirt… pas si banal que cela s’il est équitable.

Ouvrir l'article D’où vient mon T-shirt en coton équitable ?
12 Avril 2012

"Il faut dire aux gens qu’ils peuvent agir"

Promu d’abord par des militants rassemblés autour d’une belle idée, le commerce équitable s’institutionnalise d’année en année. Mais sur le terrain, ce sont encore souvent les bénévoles qui font vivre les structures. Offrant leur temps, partageant leurs idées et expériences, ces ambassadeurs de l’équitable sont des relais essentiels entre la filière et le grand public. Reportage dans une boutique Artisans du Monde.

Ouvrir l'article
01 Octobre 2010

L'éthique est-elle sur l'étiquette ?

L’élément réglementaire pour savoir si une tablette de chocolat est équitable, c’est d’abord un logo. Ensuite pour rassurer un consommateur en mal d’informations, les marques redoublent d’inventions. Un vrai casse-tête face à un consommateur plutôt schizophrène.

Ouvrir l'article L'éthique est-elle sur l'étiquette ?
12 Avril 2012

Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE

S'y repérer dans les signes de garantie et autres labels est pour le consommateur un véritable casse-tête qui, devant la multiplication de ceux-ci, ne cesse de s'amplifier. Pour y remédier, la plate-forme pour le commerce équitable publie un guide très utile.

Ouvrir l'article Tout savoir (ou presque) sur les labels : un guide de la PFCE
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets