INITIATIVES 24 Juin 2019

Chaussettes Orphelines "Quand Recyclage et Solidarité riment avec Mode et Créativité"

Dans le quartier de la Goutte d’Or, à Paris, la styliste franco-brésilienne Marcia de Carvalho, spécialisée dans la maille, développe depuis 10 ans un concept unique. Elle redonne vie aux chaussettes dépareillées et crée des vêtements et des accessoires à partir de fils de chaussettes recyclées. Son action s’inscrit dans une démarche éco-responsable et place l’humain au cœur de son activité.

Echanges entre Marcia de Carvalho,  Jean-Pierre Loisel de l'Institut national de la consommation (INC), accompagné de Michel Hourdebaigt du Commissariat général au développement durable (CGDD).

 


 

 

Marcia, pourriez-vous nous présenter en quelques mots Chaussettes Orphelines 

 

Née d'une mère entrepreneur dans la mode et d'un père entrepreneur avant-gardiste, inventeur de machines innovantes, j'ai grandi dans un univers de créateurs.

 

Après avoir suivi des études de sociologie au Brésil, je me suis installée à Paris à l'âge de 21 ans et suivi des études dans la Mode. Après mon diplôme de styliste, j'ai travaillé dans les grandes maisons de couture. J'ai créé ma marque en 1991.

 

Entrepreneuse sociale et consciente des enjeux environnementaux, j'allie la création de mode avec l'innovation pour la réduction des déchets et la solidarité. Je m'installe dans un atelier-boutique en 2001 dans le Quartier de la Goutte d'Or à Paris.

 

 

En 2008, en rangeant les tiroirs de mes enfants, j'ai eu l'idée de recycler les chaussettes. Le projet de Chaussettes Orphelines est lancé et après quelques années de recherche le processus de transformation industriel est mis au point.

 

Depuis 3 ans nous organisons un défilé de mode solidaire. Celui de l'année 2019 s'est tenu dans la salle des Fêtes de l'Hôtel de Ville de Paris. Un lieu emblématique car la Ville de Paris a toujours soutenu les projets associatifs et notamment celui de Chaussettes Orphelines.

 

Chaussettes Orphelines a reçu deux prix de la Ville de Paris prestigieux : en 2016, lauréat du Prix Paris Durable et en 2017 : label "Fabriqué à Paris et Prix de l'innovation" de la Ville de Paris.

 

 

 

 

Quelles sont les activités de l'Association Chaussettes Orphelines ?

 

Collecter, recycler et transformer des chaussettes usagées en fil sont les maîtres-mots de notre Association. A partir de ce fil collecté, nous créons des collections de chaussettes, de vêtements et d'accessoires. Un vrai modèle innovant d'économie circulaire !

 

Les chaussettes sont collectées partout en France. Elles sont triées par couleur et par fil dans un atelier d'insertion dans l'ouest parisien. Cette étape est doublement bénéfique : elle favorise l'emploi et la ré-insertion de personnes en difficulté dans la vie en leur redonnant la dignité, l'envie de faire les choses ENSEMBLE, UN BUT. Espérance est une entreprise à but socio-économique qui s'est donné pour objectif de lutter contre l'exclusion par la création d'emplois. L'autre aspect économique et éco-responsable : ce tri fait en amont, permet d'éviter la teinture ; c'est une économie très importante d'eau et donc moins de pollution.

 

Une fois triées, les chaussettes sont envoyées près de Castres à l'usine de filature où elles sont broyées et transformées en nouveau fil qui est ensuite envoyé à différents ateliers en France pour devenir de nouvelles chaussettes, gants, bonnets…et la maille tricotée.  A Paris, les bobines de fil vont aussi dans des ateliers de la Goutte d'Or pour devenir vêtements et autres accessoires.

 

Des ateliers créatifs et d'insertion pour les femmes et les enfants de la Goutte d'Or permettent à tout public de pouvoir produire ses propres créations autour du recyclage.

Voilà la boucle est bouclée !

 

 

Pourquoi nous recyclons, pourquoi nous innovons ?

 

Parce que la production de vêtements dans le monde a doublé entre 2000 et 2014 (Ademe). 600 000 tonnes de vêtements, linge de maison et chaussures sont mis sur le marché en France chaque année, soit près de 10 kilos par an et par habitant (EcoTLC). Ces textiles, linge de maison et chaussures collectés par an représentent plus de 20 Tours Eiffel. Seulement 1/3 sont collectés en vue du recyclage.

 

Heureusement, 40% des jeunes femmes nées après l'an 2000, ont affirmé qu'elles comptaient arrêter de soutenir les marques de fast fashion en 2019, contre 31 % tous âges confondus. (Fashion Network 2019).

 

Parce que l'industrie textile est la deuxième la plus polluante après le pétrole. La mode émet 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre chaque année (Ademe). Il faut l'équivalent de 70 douches pour fabriquer un T-shirt et 288 pour un jean (Fashion Révolution, 2017).

 

La teinture et le traitement du textile sont responsables de 17 à 20% de la pollution globale de l'eau.

 

(Fashion Révolution, 2017) 1/3 de notre empreinte carbone provient de notre entretien au vêtement (nettoyage, séchage, etc). (Fashion Révolution, 2017).

 

Parce que 2,1 milliards de tonnes de déchets textiles sont produits dans le monde (WWF 2017) chaque année dont 5,8 millions de tonnes en Europe.

 

C'est pourquoi Chaussettes Orphelines se consacre uniquement à ces petites pièces pour réduire leur taux de destruction. Nous les trions et les transformons en un nouveau fil. Avec ce fil recyclé, nous tricotons de nouvelles chaussettes et tout une gamme d'accessoires et vêtements.

 

 

Justement, en quoi vos actions sont-elles bénéfiques à l'environnement ?

 

Le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas !

 

L'impact environnemental est très fort car nous nous intégrons dans la revalorisation des déchets, l'anti-gaspillage, l'économie circulaire et solidaire à un moment où Mme Brune Poirson, Secrétaire d'Etat au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire travaille sur la Feuille de Route de l'Economie Circulaire. Notre engagement depuis un peu plus de 10 ans un début d'aboutissement car il y a une vraie prise de conscience de nos concitoyens pour réduire les déchets, quels qu'ils soient. La transformation de ces déchets est maintenant intégrée dans un modèle économique par les éco-organismes et les producteurs de déchets.

 

Transformer l'inutile en utile et beau, participer à l'insertion sociale, sensibiliser à l'éco consommation, au circuit-court, à la consommation plus qualitative et moins quantitative, voilà nos challenges.

 

 

>  Pour aller plus loin et avoir une idée des produits réalisés et vendus :  www.chaussettesorphelines.com

 

 

 

TF1 Le JT - 05/2019

 

 

 

 

 

Le concept - 06/2019