ACTUALITÉS 07 Septembre 2015

Vers une norme ISO-CEN pour le cacao durable ?

Le CEN (Comité européen de normalisation) et l'ISO (International Organization for Standardization) souhaitent mettre en place une norme mondiale pour le cacao.


Caitlin Peeling, responsable de la filière cacao de Fairtrade International explique pourquoi le célèbre mouvement international de commerce équitable rejoint les travaux en cours :


"Notre décision d'y participer est sous - tendue par notre volonté d'instaurer des principes de commerce équitable et de contribuer à une progression réelle de l'ensemble du  secteur".

De notre côté, on soulignera que les produits issus de la filière cacao sont de bons supports de promotion en faveur d’une consommation durable.

 

 

 

Trois raisons parmi bien d’autres :

•    les conditions de production du cacao posent entre autres des questions éthiques (travail des enfants, salaire des cacaoculteurs très bas) et environnementales ;


•    ces produits symbolisent un marché international (3e denrée agricole la plus échangée au niveau international) caractérisé par une structuration  asymétrique, entre, une offre éclatée entre une multitude de petits producteurs (6 millions de familles) face à un négoce importateur et des géants de l’industrie agro-alimentaire (10 entreprises) qui concentrent les pouvoirs et se partagent l’essentiel du marché de 500 millions de consommateurs ;

•    ces produits de consommation courante sont particulièrement adaptés à un travail de sensibilisation notamment pour s'adresser au grand public et particulièrement aux enfants, sollicités par de nombreuses publicités à consommer du chocolat.


Concernant les explications de Caitlin Peeling, rappelons que les filières de commerce équitable ont établi depuis longtemps des cahiers des charges exigeants garantissant le respect des droits sociaux, économiques des producteurs de cacao et l’environnement.


 


> Pour aller plus loin, lire l'article "A la recherche d'une norme mondiale pour le cacao "durable", programme de la CTB (l’Agence belge de développement).