Newsletter

orange

L'actualité du commerce responsable
ACTUALITÉS 26 Janvier 2016

Préserver la biodiversité et lutter contre le changement climatique

Le témoignage du combat politique mené au Sri Lanka

 

Dans le cadre de la COP 21, l'entreprise Guayapi a organisé une conférence de presse le 8 décembre 2015.

 

Parmi les invités, deux fonctionnaires du Ministère du Développement durable étaient présents, Priscille Ghesquière cheffe du bureau de la consommation et de la production responsables, accompagnée de Michel Hourdebaigt, chargé de mission consommation responsable et commerce équitable. Tous deux sont en poste au Commissariat Général du développement durable.

 

 

Cette rencontre médiatique a permis à deux intervenants de la délégation gouvernementale sri-lankaise d'exposer leurs travaux en faveur de l'environnement.
 

 

Le premier intervenant était le révérend Athureliya Ratahana Himi, sénateur sri lankais et conseiller du président de cet Etat de l'océan Indien, Son Excellence Maithripala Sirisena.

Son intervention a porté principalement sur son combat contre tous les produits phytosanitaires, en particulier ceux vendus par la multinationale Monsanto, contre les dégâts causés par la déforestation, la monoculture et sa lutte pour préserver la biodiversité, alors que le Sri Lanka est touché de plus en plus par des périodes de sécheresse exceptionnelle suivies d'inondations catastrophiques.

 

Nul ne l'ignore : ce sont les populations les plus pauvres qui sont les premières victimes du changement climatique. Pour l'intervenant, les problèmes actuels de météorologies sont en lien avec un dérèglement du cycle des moussons.

 

En 2010, il devient sénateur et décide de dénoncer la dangerosité des produits Monsanto, alors qu'universités, médias et gouvernements ferment les yeux ou affirment même qu'ils sont inoffensifs.

Pendant fort longtemps le révérend Athureliya Ratahana Himi s'est donc battu seul, jusqu'à l'élection en janvier 2015 de Mr. Maithripala Sirisena. Ce dernier ayant occupé le poste de vice-ministre de l'irrigation et ministre de la santé a été réceptif aux arguments du sénateur Athureliya Ratahana Himi, dont il a fait son conseiller pour les questions relatives à l'agriculture biologique.

A cette date, l'intervenant remarque que le Sri Lanka est le seul pays au monde à avoir interdit Monsanto sur son territoire. Aujourd'hui le révérend Athureliya Rathana souhaite convertir l'intégralité du pays en agriculture biologique et respectueuse des écosystèmes.
 

 

Le second intervenant était le Docteur Ranil Senanayake. Le début de son intervention souligne que son pays possède une biodiversité rare, mais menacée. Son travail  totalement complémentaire de celui engagé par le gouvernement sri-lankais fait que M.Ranil Senanayake est conseillé du président sri-lankais et du sénateur susmentionné pour les questions relatives à la biodiversité et aux écosystèmes.

 

Après avoir étudié à l'UC-DAVIS (université de californie-USA) sur le campus de Davis, le Docteur Senanayake a obtenu un doctorat en écologie des systèmes. Il a été consultant pour le PNUE, le PNUD et la Banque mondiale sur la biodiversité et la protection de la forêt. Cette personnalité a tenu de nombreuses positions internationales telles que Directeur Exécutif de l'Environmental Liaison Center International (ELCI) au Kenya, Senior Scientist au Counterpart Internationl à Washington D.C. et Senior Lecturer aux Universités de Melbourne et de Monash en Australie.

On soulignera qu'il a créé le Réseau International des forêts analogues et le référentiel Forest Garden product-FGP. FGP a été intégré aux référentiels de l'International Federation of Organic Agriculture Movements - IFOAM.

Le label FGP a été intégré aux référentiels de l'International Federation of Organic Agriculture Movements - IFOAM.

Il vise la préservation et la restauration de la biodiversité et de leur écosystème. L'utilisation des OGM, des produits phytosanitaires etc... est proscrite. Parmi les indicateurs pour l'obtention du label figurent notamment la rotation durable des cultures (agro-écologie), la qualité des sols et de l'eau. L'être humain est également considéré comme un élément de l'écosystème dont il faut protéger la santé et les intérêts.

Pour le Docteur Senanayake la lutte contre le changement climatique passe par la préservation de la biodiversité et de leur écosystème ainsi que celle de la biomasse photosynthétique.

Aujourd'hui le Dr Senanayake travaille sur les modèles alternatifs de développement, l'Analog Forestry et la certification FGP, l'agriculture durable, la souveraineté alimentaire et pour "l'engendrement d'une nouvelle vision pour le progrès du Sri Lanka" et précise-t-il, "et du monde".

La conférence de presse s'est terminée par une synthèse et une conclusion de Madame Claudie Ravel qui a présenté ses engagements en faveur de la biodiversité au travers des actions conduites par l'entreprise Guayapi et l'association Aequologie des origines. L'entreprise Guayapi est, entre autres, membre administrateur de la Plate-Forme pour le Commerce Equitable, membre administrateur de Cosmebio et co-responsable de la commission éthique de l'association.

En résumé les témoignages des orateurs démontrent leur mobilisation et leur objectif commun visant à préserver les écosystèmes en bon état écologique, à améliorer de manière durable ces derniers par les activités humaines et la restauration des ecosystèmes….de quoi nous ramener à l'Accord de Paris.

 

 

Pour aller plus loin :

> Accord de Paris 
> Communiqué de presse
> Compte-rendu des rencontres

 
Tous les sujets

ACTUALITÉS

21 Août 2014

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
21 Août 2014

Le commerce équitable, un acteur de la politique du développement de la France

 

Ouvrir l'article Le commerce équitable, un acteur de la politique du développement de la France
05 Septembre 2014

Une "Charte du Commerce Equitable Local"

Le 27 juin 2014, après trois ans de travaux, la Plate-Forme pour le commerce équitable (PFCE), le Réseau d'Initiatives Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale (INPACT National), associés à la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique (FNAB), ont signé la "Charte du Commerce Equitable Local".

Ouvrir l'article Une
05 Septembre 2014

Commerce équitable et achat public : Directive 2014/24/UE

 

Ouvrir l'article Commerce équitable  et achat public : Directive 2014/24/UE
15 Septembre 2014

Mise en place d’un nouveau système privé de certification par l’Organisation Mondiale du Commerce Equitable : le World Fair Trade Organization Guarantee System

 

Ouvrir l'article Mise en place d’un nouveau système privé de certification par l’Organisation Mondiale du Commerce Equitable :  le World Fair Trade Organization Guarantee System
16 Septembre 2014

Mémo des logos environnementaux

Ouvrir l'article Mémo des logos environnementaux
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets