Newsletter

orange

L'actualité du commerce responsable
ACTUALITÉS 21 Septembre 2017

Consommation et bien-être animal

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé vouloir créer un groupe de réflexion sur le bien-être animal. Pour le ministre "C'est un sujet de société qu'il ne faut pas avoir peur d'aborder"

 

 

  Médiatisé notamment par l'association de défense animale L214, la maltraitance animale est un sujet qui ne peut pas être dissociée de la consommation.

 

Le sujet est vaste et l'article ci-dessous s'efforce de donner aux consommateurs quelques repères.

 

Julien DEUR

 

"Il semble, en effet, que si je suis obligé de ne faire aucun mal à mon semblable, c'est moins parce qu'il est un être raisonnable que parce qu'il est un être sensible ; qualité qui, étant commune à la bête et à l'homme, doit au moins donner à l'une le droit de n'être point maltraitée inutilement par l'autre".
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, J-J ROUSSEAU (1755)

 

Un sondage a récemment montré que 98 % des Français estiment qu'il est important de protéger le bien-être des animaux d'élevage tandis que 88 % pensent que le bien être animal devrait être mieux protégé qu'il ne l'est actuellement en France (1). Le même sondage réalisé dix ans plus tôt donnait des pourcentages respectivement de 79 % (- 19 %) et de 86 % (- 2 %).

 

La thématique du bien-être animal et son lien avec la consommation d'aliments d'origine animale (viande, œufs, produits laitiers …) est une préoccupation récente et croissante dans les modes de consommation des français.

 


Pourtant, des chercheurs s'intéressent à l'éthologie, l'étude du comportement des animaux, depuis les années 80. Aujourd'hui, les chercheurs français sont regroupés au sein de AgriBEA, réseau scientifique de recherche sur le bien-être animal, où ils ont contribué à certains travaux qui rendent d'ores et déjà possible la définition de critères objectifs pour mesurer le degré de bien-être des animaux. Par exemple, le programme de recherche Welfare Quality a été lancé en 2004 par l'Union européenne afin d'établir des normes communes et des systèmes d'informations pour orienter le consommateur qui souhaiterait consommer responsable. Ce programme préconise l'intégration du critère du bien-être dans des labels plus globaux (production traditionnelle, biologique …) plutôt que la création d'un étiquetage spécifique, afin d'éviter l'accumulation des labels (2).

 

Une adaptation progressive des normes
Plus récemment, les événements tragiques filmés dans certains abattoirs et diffusés par l'association L214 éthique et animaux ont choqué l'opinion et ont contribué à une prise de conscience plus large des législateurs. Toutefois les avancées réglementaires et stratégiques concernent essentiellement l'amont de la chaîne et se préoccupent peu des consommateurs.
La stratégie 2016-2020 du ministère de l'agriculture pour le bien-être animal (3), par exemple, précise les axes stratégiques pour les prochaines années. Dans ce document, qui vise notamment à accroître le partage "des bonnes pratiques" à tous les niveaux de la chaîne de production et à mieux lutter contre la maltraitance, la consommation n'est que très marginalement évoquée : le citoyen doit seulement être associé aux travaux qui seront conduits.
Dans la lignée de cette stratégie, le ministère de l'agriculture a annoncé la création d'un centre national de référence sur le bien-être animal qui sera chargé d'organiser la mise en commun des travaux de recherche pour poursuivre la définition du bien-être animal.
Enfin, au début de l'année 2017, une proposition de loi (4) relative au respect de l'animal en abattoir a été adoptée par l'Assemblée Nationale. Issue de la commission d'enquête "Conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français", cette loi renforce les contrôles et les sanctions possibles contre les abattoirs (notamment par la mise en place de la vidéo-surveillance).

 

Alors, est-ce tout de même possible de consommer en étant attentif au bien-être animal ?
En l'absence de label spécifique pour indiquer les produits respectueux du bien-être animal, comment peut-on acheter des produits d'origine animale tout en respectant les animaux ? Il existe quelques façons d'être vigilant en tant que consommateurs. Tout d'abord, les labels tels que le label Agriculture biologique et le label Rouge permettent de s'assurer de la prise en compte de certaines dimensions du bien-être des animaux. Le cahier des charges de ces deux labels impose en effet des caractéristiques techniques spécifiques (accès au plein air, limitation de la densité d'élevage, minimisation des temps de transports). De la même manière, les catégories des œufs (0 : agriculture biologique ; 1 : plein air ; 2: élevage au sol sans accès plein air ; 3 : en cage) rendent accessible l'information sur le lieu de vie des poules pondeuses.

Face à l'évolution des attentes des consommateurs et des contraintes réglementaires, davantage de producteurs prennent en considération ces problématiques-là. L'enseigne de grandes surfaces Carrefour a récemment annoncé qu'elle allait lancer d'ici la fin de l'année son propre label garantissant qu'un produit de la marque distributeur est issu d'animaux bien traités. En collaboration avec l'association de défense animale Welfarm, Carrefour s'engage à définir un cahier des charges pour chaque espèce et à assurer une parfaite traçabilité. De son côté, la marque "C'est qui le patron ?" permet aux consommateurs d'élaborer le cahier des charges de chacun de ces produits.  Les consommateurs de lait ont ainsi pu choisir la qualité de l'alimentation et du milieu de vie de leurs vaches laitières avant la mise sur le marché d'une nouvelle offre de lait : les votants ont d'ailleurs choisi les critères les plus favorables au bien-être animal.

De la sorte, les distributeurs innovent en créant des labels ad hoc afin de proposer à leurs clients les produits qu'ils souhaitent consommer. Et compte tenu de la forte demande, les initiatives individuelles vont se multiplier. Sous prétexte de ne pas vouloir accumuler les labels, le refus de création d'un label spécifique au bien-être animal par la Commission Européenne laisse ainsi le champ libre aux industriels pour utiliser leur propre définition et leur propre critère, avec le risque que cela se fasse au détriment des animaux.
 

 

(1) Eurobarometer 442 : Attitudes of Europeans towards Animal Welfare, Commission Européenne, 2016 (en anglais uniquement).

 

(2) Le marketing du bien-être des animaux d'élevage, Welfare quality.


(3) 2016-2020 : une nouvelle stratégie globale pour le bien-être des animaux en France. Site institutionnel du ministère en charge de l'agriculture.

 

(4) Texte de loi
 

 
Tous les sujets

ACTUALITÉS

21 Août 2014

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
21 Août 2014

Le commerce équitable, un acteur de la politique du développement de la France

 

Ouvrir l'article Le commerce équitable, un acteur de la politique du développement de la France
05 Septembre 2014

Une "Charte du Commerce Equitable Local"

Le 27 juin 2014, après trois ans de travaux, la Plate-Forme pour le commerce équitable (PFCE), le Réseau d'Initiatives Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale (INPACT National), associés à la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique (FNAB), ont signé la "Charte du Commerce Equitable Local".

Ouvrir l'article Une
05 Septembre 2014

Commerce équitable et achat public : Directive 2014/24/UE

 

Ouvrir l'article Commerce équitable  et achat public : Directive 2014/24/UE
15 Septembre 2014

Mise en place d’un nouveau système privé de certification par l’Organisation Mondiale du Commerce Equitable : le World Fair Trade Organization Guarantee System

 

Ouvrir l'article Mise en place d’un nouveau système privé de certification par l’Organisation Mondiale du Commerce Equitable :  le World Fair Trade Organization Guarantee System
16 Septembre 2014

Mémo des logos environnementaux

Ouvrir l'article Mémo des logos environnementaux
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets

Agenda

Les manifestations, colloques, salons... sur la consommation responsable.

 

Ouvrir l'article Agenda
Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets