Newsletter

orange

L'actualité du commerce responsable
ACTUALITÉS 10 Septembre 2018

L’association Max Havelaar et les Objectifs de Développement Durable -ODD

En quoi le commerce équitable contribue aux aspirations universelles de l’Agenda 2030 pour atteindre les objectifs de développement durable ? Explications par Blaise Desbordes, Directeur général de l’association Max Havelaar France.

Echanges entre Blaise Desbordes, Directeur général de l'association Max Havelaar France et Jean-Pierre Loisel de l'Institut National de la Consommation accompagné par Michel Hourdebaigt du Commissariat Général au développement durable

 

 

 

Blaise Desbordes

 

Blaise, pourriez-vous rappeler ce qu'est l'Association Max Havelaar ?

Max Havelaar France est une association à but non lucratif de solidarité internationale. Elle fait partie du mouvement international de commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar et le représente sur le territoire français. Ce mouvement, cogéré à parité par des représentants de producteurs du Sud et d'organisations de la société civile du Nord, met en place, à travers le label Fairtrade/Max Havelaar, des conditions commerciales plus justes pour donner aux petits producteurs et travailleurs agricoles des pays en développement les moyens de lutter par eux-mêmes contre la pauvreté et d'améliorer les conditions de vie de leurs communautés.

 

La mission de l'association Max Havelaar France est de sensibiliser l'opinion publique au commerce équitable et de développer l'engagement des acteurs économiques et institutionnels.

 

 

Comment s'inscrit le commerce équitable dans le cadre des Objectifs du développement durable (ODD) ?

Le commerce équitable apporte des réponses concrètes à la réalisation de plusieurs Objectifs du développement durable, en particulier les ODD liés à l'agriculture, à la consommation et à la situation des communautés rurales dans les pays en développement.

En effet, alors que la majorité des 815 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde sont des petits agriculteurs, le commerce équitable a pour but de permettre à ces petits producteurs de lutter par eux-mêmes contre la pauvreté (ODD1). Il s'agit de leur donner la possibilité de vivre dignement de leur travail (ODD8) grâce des conditions commerciales plus justes, notamment à travers un prix minimum garanti pour la vente de leurs récoltes. Cela leur permet d'augmenter et de stabiliser leurs revenus, afin d'assurer la sécurité alimentaire de leurs familles et de leurs communautés (ODD2).

 

En plus  de ce  prix  minimum,  une  prime  de  développement  est versée pour donner aux organisations de producteurs les moyens d'investir dans leur activité ou dans des services essentiels  qui  bénéficient  à  toute  la  communauté, comme  l'accès à l'éducation (ODD4),  à la  santé  (ODD3) ou  encore  à  l'eau  potable (ODD5).

 

En proposant un modèle de production et de consommation responsables, le commerce équitable s'inscrit ainsi naturellement au cœur de l'ODD 12. Par l'intermédiaire du label Fairtrade/Max Havelaar, chacun peut agir à son échelle et au quotidien – producteurs, entreprises, consommateurs – pour construire un monde plus juste et durable.

 

 

Dans le contexte actuel, faire face au changement climatique est devenu une urgence. Comment le commerce équitable intègre-t-il cette dimension ?

Protéger la planète est indissociable d'une réflexion sur les conditions de vie concrète et décente pour les hommes et les femmes qui y vivent. La protection de l'environnement et la mise en place de pratiques agricoles durables font partie des exigences du commerce équitable depuis toujours : usage raisonné des pesticides, encouragement à la transition à l'agriculture biologique, protection des ressources naturelles et de la biodiversité, gestion optimisée de l'eau et des sols…

 

Le changement climatique (ODD13) est devenu en effet un enjeu majeur, et particulièrement pour les agriculteurs des pays du Sud qui en subissent de plein fouet les conséquences : phénomènes météorologiques extrêmes, recrudescence d'insectes et de maladies sur les cultures... C'est pourquoi le mouvement Fairtrade/Max Havelaar a mis en place un programme ad-hoc de soutien aux producteurs : ils bénéficient d'un accompagnement spécifique et de formations dédiées pour mieux s'adapter aux conséquences du changement climatique et réduire leur empreinte écologique.

 

 

Modèle alternatif de justice sociale, le commerce équitable ne peut se soustraire à la question de l'égalité de genre ?

En effet, en inscrivant la non-discrimination femmes-hommes dans son cahier des charges, le commerce équitable contribue à améliorer la place des femmes au sein des communautés rurales car elles ont la possibilité de participer de façon active aux décisions des organisations de producteurs ou de travailleurs.

 

Vu que notre action est centrée sur la justice sociale, l'égalité entre les genres (ODD5) fait clairement partie de nos missions. Le commerce équitable permet de renforcer l'indépendance économique et l'autonomie des femmes. Elles peuvent être rémunérées directement pour leur travail, gérer elles-mêmes leur activité en tant que productrices et prendre part à la gouvernance des coopératives agricoles. Cela change non seulement leur regard sur elles-mêmes, mais aussi leur position dans la société et au sein des ménages. Reconnues, elles participent aux décisions et sont capables de prendre en main leur avenir et celui de leurs enfants, notamment à travers la scolarisation et l'accès aux soins.

 

 

Les ODD constituent un agenda global pour le développement. Le commerce équitable s'inscrit également dans cette vision globale ?

Le commerce équitable est une démarche holistique qui a un impact beaucoup plus large que les aspects économiques, sociaux et environnementaux. C'est un partenariat multi-acteurs (ODD17)qui permet de faire évoluer les pratiques pour résoudre les déséquilibres au sein des chaînes d'approvisionnement en faveur des maillons les plus faibles, producteurs et travailleurs. Ces mêmes maillons que les ODD sont supposés toucher en priorité.

 

Le mouvement Fairtrade/Max Havelaar porte la vision qu'un commerce éthique et responsable est un enjeu essentiel pour le développement d'un monde plus juste et durable. Car les flux commerciaux, les lieux de production, le partage de la valeur façonnent véritablement notre monde.

 

 

Et, la bonne nouvelle, c'est que le consommateur peut donc agir : c'est pourquoi nous menons une  action globale au-delà de la labellisation de 34.000 produits dans le monde en sensibilisant le public. Par exemple, un Français consomme en moyenne 35 grammes de chocolat équitable par an : une seule tablette équitable (100 gr) achetée par an multiplierait donc par trois l'impact positif pour les producteurs !

 

Le commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar est au total une démarche puissante et efficace que nous proposons tout à la fois aux pouvoirs publics (coopération au développement), aux consommateurs (action citoyenne solidaire) et aux entreprises (démarche responsable) comme levier  pour contribuer aux Objectifs de Développement Durable qui sont nos objectifs à tous.

 

 

 

Pour aller plus loin :

> Lire l'article "Les objectifs de développement durable (ODD)"

> Lire l'article "Objectifs de développement durable et commerce équitable"

 
Tous les sujets

ACTUALITÉS

21 Août 2014

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
21 Août 2014

Le commerce équitable, un acteur de la politique du développement de la France

 

Ouvrir l'article Le commerce équitable, un acteur de la politique du développement de la France
05 Septembre 2014

Une "Charte du Commerce Equitable Local"

Le 27 juin 2014, après trois ans de travaux, la Plate-Forme pour le commerce équitable (PFCE), le Réseau d'Initiatives Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale (INPACT National), associés à la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique (FNAB), ont signé la "Charte du Commerce Equitable Local".

Ouvrir l'article Une
05 Septembre 2014

Commerce équitable et achat public : Directive 2014/24/UE

 

Ouvrir l'article Commerce équitable  et achat public : Directive 2014/24/UE
15 Septembre 2014

Mise en place d’un nouveau système privé de certification par l’Organisation Mondiale du Commerce Equitable : le World Fair Trade Organization Guarantee System

 

Ouvrir l'article Mise en place d’un nouveau système privé de certification par l’Organisation Mondiale du Commerce Equitable :  le World Fair Trade Organization Guarantee System
16 Septembre 2014

Mémo des logos environnementaux

Ouvrir l'article Mémo des logos environnementaux
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets