Newsletter

L'actualité du commerce responsable
QUESTIONS AUX EXPERTS 04 Septembre 2014

Responsabilité sociétale de l'entreprise et commerce équitable

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

 


Ca  

Monsieur Blanc, vous êtes directeur général de l'entreprise Malengo. Pouvez vous la présenter ?

Tout commence en 1934, à Nice, par la création d'une brûlerie de café : « Les Cafés Malongo. » Aujourd'hui Malongo est une PME qui compte 350 collaboratrices et collaborateurs. Cette entreprise familiale inscrit ses activités dans une dynamique de développement durable et je pense avoir l'occasion de le développer. Malengo est spécialiste notamment des cafés de qualité.


 

Avez-vous remarqué de nouvelles habitudes ou de nouvelles demandes chez les consommateurs ?

Les demandes des consommateurs sont de plus en plus précises, à la fois sur la question de la traçabilité des produits et sur celle de la problématique santé.

De plus en plus de consommateurs veulent savoir comment un produit est cultivé, par qui, dans quelles conditions et avec quelles précautions ; en d'autres termes, être sûrs d'une part que le producteur perçoit une rémunération correcte, et d'autre part que le produit qu'il achète est sain et de bonne qualité. C'est-ce que nous observons chez nos consommateurs de café équitable, à travers nos boîtes « Café des petits producteurs » et « la Tierra – biologique », qui progressent fortement depuis 20 ans, dans des proportions supérieures à celles du marché. Nous nous devons aujourd'hui d'offrir une transparence sur l'ensemble de la chaîne, du petit producteur jusqu'au consommateur.
 

De quand date le positionnement de votre entreprise en faveur du commerce équitable, et estimez-vous qu'il soit destiné à durer ? Pourquoi ?
 
C'est en 1992, après avoir découvert la coopérative fondatrice du commerce équitable UCIRI (Union des communautés de la région de l'isthme, au Mexique, dans les montagnes de l'isthme de Tehuantepec), que j'ai décidé d'engager Malongo dans un partenariat fort avec les coopératives de commerce équitable.

Cette coopérative de 2000 familles indiennes (Zapotèques, Mixes et Chontales) venait de créer, avec l'aide du père Francisco Van der Hoff, un label du nom de Max Havelaar, destiné à permettre à chaque famille de vivre enfin dignement du fruit de son travail. Il ne s'agissait pas d'un mouvement de charité mais bel et bien d'un nouveau modèle économique, basé sur un prix d'achat minimum garanti, une prime sociale et une prime à l'agriculture biologique.

Suite à cette rencontre, Malongo a multiplié ses programmes avec d'autres coopératives d'Amérique Centrale, d'Asie et d'Afrique. Nous sommes  aujourd'hui fiers d'acheter directement la production de plus de 10 000 familles, contribuant ainsi au développement de leur activité et de leurs communautés. Cela nous permet par ailleurs d'offrir à nos consommateurs le meilleur de la production caféière, à travers les 4000 tonnes de café biologique et équitable que nous achetons chaque année.

Nous développons aussi des programmes complémentaires, appuyant par exemple de jeunes coopératives comme au sud du Mexique, où nous avons créé un centre de formation à l'agriculture biologique à même de permettre l'échange de savoirs entre paysans de régions éloignées. Au Laos, notre programme de collaboration avec une coopérative locale s'est orienté vers la création d'infrastructures complémentaires, avec actuellement la construction d'une école. À chaque fois que nous le pouvons, nous privilégions les partenariats à long terme, qui seuls permettent  aux coopératives de bâtir des programmes complets de développement.

 

Est-ce que votre entreprise poursuit des projets pour donner corps au  concept d'économie de fonctionnalité ?
 
Nous soutenons une nouvelle façon de concevoir l'économie, à travers un modèle fondé sur le partage entre les différents acteurs, qui valorise le travail humain tout au long de la chaîne et dont les lois ne sont plus dictées par le marché. Le prix minimum et les différentes primes (par exemple la prime pour « projet collectif » qui finance des projets destinés à améliorer la situation socio-économique des producteurs défavorisés ; la prime encourageant à la conversion à l'agriculture) constituent un facteur important pour la stabilité du corps social et le maintien d'une agriculture de qualité dans les zones lointaines.

Ainsi nous avons créé Ek'oh, première machine à café éco-conçue, réparable, recyclable, économe en énergie et fabriquée en France. Elle s'inscrit clairement dans la lutte contre l'obsolescence programmée.. Cette approche a été récompensée le 3 décembre 2013 à l'occasion du Salon Pollutec. En effet, le ministre du Développement durable dans le cadre des Prix Entreprises & Environnement a honoré Malengo en lui remettant le 1er  prix dans la catégorie « Écoproduit pour le développement durable »
 

Plus généralement, nous organisons le développement de notre entreprise autour du principe d'économie circulaire. Nous pensons réparation, fin de vie, réutilisation et recyclage, respect de la santé et de l'environnement dans chacune de nos nouvelles conceptions.



Parmi les parties prenantes, lesquelles vous paraissent les plus intéressées par votre engagement RSE ?

Le principe de la RSE consiste précisément à ne léser aucune des parties prenantes ! Nos producteurs partenaires vendent à un prix décent et peuvent ainsi développer leurs communautés, les consommateurs ont accès à un produit transparent et de haute qualité, l'environnement ne subit qu'un impact minimal, tandis que notre entreprise croît conformément aux principes de sa charte, qui veille entre autres au bien-être de ses salariés au travail.

On peut aujourd'hui dire que le concept du commerce équitable a joué un rôle d'amorçage d'une nouvelle économie, dans laquelle s'inscrivent désormais la chaîne de la Responsabilité Sociale et Sociétale d'une entreprise, les pratiques respectueuses de l'environnement, le « local - local », l'éco-conception ou encore l'économie circulaire.

 

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie, avril 2014

 

 

Pour aller plus loin :


> http://www.malongo.com/

 
Tous les sujets

QUESTIONS AUX EXPERTS

12 Avril 2012

Quel est le marché du commerce équitable, en 2010, en France ?

Martine FRANCOIS, Chercheuse au Groupe de Recherches et d’Echanges Technologiques (GRET)

Ouvrir l'article Quel est le marché du commerce équitable, en 2010, en France ?
23 Septembre 2010

Le site jeconsommeequitable.fr, un nouvel outil pour les consommateurs

Eric BRIAT, Directeur général de l’Institut National de la Consommation

Ouvrir l'article Le site jeconsommeequitable.fr, un nouvel outil pour les consommateurs
04 Septembre 2014

M. Gérald Godreuil présente la Fédération Artisans du Monde

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article M. Gérald Godreuil présente la Fédération Artisans du Monde
04 Septembre 2014

M. Romain Valleur présente l'association Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article M. Romain Valleur présente l'association Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières
16 Septembre 2014

Artisans du monde se dirige vers un retrait du label Fairtrade Max Havelaar

 

Ouvrir l'article Artisans du monde se dirige vers un retrait du label Fairtrade Max Havelaar
20 Octobre 2014

BIO SOLIDAIRE : Circuit long, circuit court, à quoi ressemble le commerce équitable local ?

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article BIO SOLIDAIRE : Circuit long, circuit court, à quoi ressemble le commerce équitable local ?
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets