Newsletter

L'actualité du commerce responsable
QUESTIONS AUX EXPERTS 20 Octobre 2014

BIO SOLIDAIRE : Circuit long, circuit court, à quoi ressemble le commerce équitable local ?

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

 

 

 

Laurence ARNOD, vous êtes chargée de développement des filières, au sein de l'Association Bio Partenaire. Pouvez-vous la présenter ?

 

Je réponds à votre question, en partant de l'historique. Ensuite je vous présenterai l'évolution actuelle de Bio Partenaire.

 

Bio Partenaire est une association professionnelle loi 1901, du secteur biologique. L'association anime depuis treize ans des relations entre agriculteurs et fabricants, afin de développer et pérenniser des alliances équitables et solidaires.

 


Nos adhérents sont des TPE et PME, et bientôt des coopératives, qui souhaitent construire des filières et créer des produits de haute qualité en alliant le bio, la responsabilité sociétale des entreprises et l'équité dans les échanges commerciaux.
 

L'essence première de l'association a été de créer et promouvoir une démarche de commerce équitable qui remette les entreprises et leurs choix au cœur du commerce. La certification biologique, garantissant la pérennisation des systèmes agronomiques, était aussi un pré-requis, novateur à l'époque, à l'attribution du label équitable.
L'association a donc développé un premier cahier des charges en s'appuyant sur l'expertise et le contrôle indépendant de l'organisme de contrôle et de certification Ecocert.

 

Avoir une tierce partie entièrement dédiée aux contrôles  améliore la légitimité du label aux yeux des consommateurs. L'association a ensuite confié toute la partie certification à Ecocert afin de développer ses activités de conseils et d'accompagnement. Le label Bio Équitable a donc été apposé dès 2009 sur des produits issus de l'agriculture biologique et du commerce équitable, dans le respect  du cahier des charges ESR (Equitable Solidaire Responsable) lien vers ESR http://www.ecocert.fr/ecocert-commerce-equitable-et-rse. 

 

L'association Bio Partenaire est restée dans un même temps, un des principaux interlocuteurs d'Ecocert concernant les discussions sur le cahier des charges.

 


En parallèle l'association a été novatrice pour l'application des critères du commerce équitable à des filières françaises et locales. Je souligne que la loi « Économie sociale et solidaire » qui autorise un commerce équitable Nord-Nord, n'est parue qu'en juillet 2014. Devancière, l'association a créé un second cahier des charges en 2009  permettant de mettre en place des filières dites « Bio Solidaire » avec des organisations de producteurs françaises. Les premières filières pilotes attestées l'ont été sur le tournesol, le blé, le tilleul ou encore le petit épeautre.


Après 5 années de développement de ces filières Bio Solidaire, le cahier des charges ESR évolue en 2013 et légitime, sous certaines conditions, l'utilisation de la garantie pour des filières de commerce équitable Nord/Nord.


Ainsi, à  partir de 2015, toutes les filières Bio Solidaire seront contrôlées sur le cahier des charges ESR.

 

 


Quel type d'opérateurs accompagnez-vous ?

 

Les labels de commerce équitable visent à remettre du lien et de l'équité entre différents acteurs d'une chaîne de valeurs que l'on appelle « filière ».Le label Bio Solidaire s'insère dans la dynamique actuelle de consommation locavore et des circuits courts, et n'entend pas la concurrencer.
A tort, on enferme souvent la commercialisation des produits issus de l'agriculture biologique à une vision très dichotomique. Soit le producteur vend en circuit court, soit il est dépendant  d'intermédiaires :  coopératives, transformateur, distributeur.


En réalité, nous observons sur nos filières une bien plus grande diversité. Par exemple les producteurs de petit épeautre en Haute Provence commercialisent leur production à la fois sur des marchés, des magasins de producteurs et aussi via une filière plus longue où meunier, transformateur et distributeur interagissent et permettent aux produits d'être distribués dans de nombreux magasins français.

 

Les circuits longs sont d'autant plus intéressants que l'agriculteur aura le besoin  d'écouler des volumes dépassant la demande locale ou pour des cultures nécessitant une transformation qui n'est pas faite sur la ferme (pressage de la graine pour en faire de l'huile, fabrication de tofu à partir des graines de soja, extraction de principes actifs des plantes en laboratoire etc.).


 Il est vrai que sur ces filières, sur lesquelles le consommateur est éloigné de l'agriculteur,  il existe  un véritable enjeu de dialogue et de transparence pour que tous les acteurs sortent gagnants de l'échange, y compris le consommateur.  Il est aussi important que celui-ci ait la garantie que son choix d'achat participe à la pérennisation de l'activité de l'ensemble des acteurs, et non pas d'un au détriment des autres. La garantie Bio Solidaire permet de vérifier ainsi que ces principes de juste rémunération, de dialogue et de transparence sont bien respectés.

 


 

Quels liens feriez vous entre  la responsabilité sociétale de l'entreprise et le  commerce équitable?


L'entreprise, sous toutes ses formes, exploitation agricole, coopérative, organisme stockeur privé, TPE, PME, groupe, a des impacts liés à son activité que ce soit sur ses salariés, ses riverains, l'eau qu'elle consomme et qu'elle rejette etc. Mais chaque entreprise a aussi la possibilité de mettre en place, à son échelle, des dynamiques vertueuses visant à limiter ses impacts négatifs et augmenter ses impacts positifs.

 

Ces actions peuvent prendre la forme, par exemple d'une meilleure gestion de ses déchets, de  l'insertion professionnelle d'un public précarisé ou encore de la prise en compte des demandes des salariés permettant d'améliorer leur cadre de travail.

 

Ces actions demandent de faire émerger des besoins et de faire un diagnostic de ses impacts actuels. Considérant que l'on ne pouvait être équitable sans être au préalable responsable,  les labels Bio Equitable et Bio Solidaire vont donc accompagner les entreprises dans la mise en œuvre et le suivi de  leur cadre d'amélioration et valider qu'il répond aux besoins des différentes parties prenantes.


Le label va aussi permettre de valoriser des entreprises qui ont compris qu'elles avaient un rôle à jouer dans la construction d'un modèle économique  non seulement basé sur la rentabilité des activités mais prenant aussi en compte les externalités positives apportées.

Retrouver les actualités et les projets du collectif sur le site www.biopartenaire.com.

 


Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Écologie, du Développement durable, et de l'Energie. Octobre 2014.
 

 
Tous les sujets

QUESTIONS AUX EXPERTS

12 Avril 2012

Quel est le marché du commerce équitable, en 2010, en France ?

Martine FRANCOIS, Chercheuse au Groupe de Recherches et d’Echanges Technologiques (GRET)

Ouvrir l'article Quel est le marché du commerce équitable, en 2010, en France ?
23 Septembre 2010

Le site jeconsommeequitable.fr, un nouvel outil pour les consommateurs

Eric BRIAT, Directeur général de l’Institut National de la Consommation

Ouvrir l'article Le site jeconsommeequitable.fr, un nouvel outil pour les consommateurs
04 Septembre 2014

M. Gérald Godreuil présente la Fédération Artisans du Monde

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article M. Gérald Godreuil présente la Fédération Artisans du Monde
04 Septembre 2014

Responsabilité sociétale de l'entreprise et commerce équitable

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article Responsabilité sociétale de l'entreprise et commerce équitable
04 Septembre 2014

M. Romain Valleur présente l'association Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article M. Romain Valleur présente l'association Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières
16 Septembre 2014

Artisans du monde se dirige vers un retrait du label Fairtrade Max Havelaar

 

Ouvrir l'article Artisans du monde se dirige vers un retrait du label Fairtrade Max Havelaar
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets