Newsletter

L'actualité du commerce responsable
QUESTIONS AUX EXPERTS 28 Novembre 2017

Le label Forest Garden Products - FGP

La certification FGP (Forest Garden Products) propose aux citoyens responsables des Produits de Jardins Forestiers (Forest Garden Products). Ces derniers sont issus d’environnements préservés riches en biodiversité, avec une capacité de séquestration de carbone maximale, tout en incluant les critères socioéconomiques équitables.

 

Echanges entre Bastien Beaufort : "Président de Slow Food Paris Bastille et coordinateur du Slow Food Youth Network France"adjoint à la direction générale de GUAYAPI, référent du mouvement Slow Food en France et administrateur du Réseau International de la Foresterie Analogue (IAFN-RIFA Jean-Pierre Loisel. et Michel Hourdebaigt - Novembre 2017.

 




Bastien Beaufort
 

1 - Qu'est-ce que la certification FGP ?

 

Les standards de la certification FGP furent développés par le Réseau International de la Foresterie Analogue (IAFN-RIFA, basé au Costa Rica) afin de mettre en place un système de certification qui soit conforme à la philosophie et aux principes pratiques de la Foresterie Analogue, plus connue comme Analog Forestry en anglais ou Florestería Análoga en espagnol. La foresterie analogue est un système de sylviculture (un écosystème dominé par les arbres), inventé dans les années 1980 au Sri Lanka, qui est analogue dans sa structure architecturale et ses fonctions écologiques à la communauté végétale d'origine à son niveau climacique ou sub-climacique (c'est-à-dire à l'étape finale de sa succession écologique : une forêt primaire).

 

La foresterie analogue s'inspire donc à la fois des populations traditionnelles et des forêts naturelles. Quand un écosystème est mis en place avec pour but d'être analogue à l'état climacique indigène, l'efficacité et les dynamiques des processus naturels peuvent être reproduits.

 

C'est pourquoi une forêt analogue peut être composée d'espèces naturelles et exotiques qui contribuent à une structure et à des fonctions analogues à une forêt mature ou primaire. On peut ainsi mesurer l'état d'avancement de la forêt analogue par la biodiversité contenue et produite par cet écosystème. La biodiversité est donc l'indicateur central de l'efficacité d'une foresterie analogue. La certification FGP garantit que les produits que nous consommons sont originaires de forêts analogues ou jardins forestiers (Forest Garden Products ou Produits des Jardins Forestiers).

 

 

 

Source : IAFN-RIFA

 

 

 

2 - En quoi la certification FGP est la plus aboutie en termes environnementaux ?

 

Les systèmes de productions agricoles ou fermiers de Forest Garden se réfèrent donc à ceux qui pratiquent la Foresterie Analogue ou la restauration de la biodiversité native à travers l'agriculture biologique, la diversification des végétaux et la maturation systémique. Ces systèmes fermiers agricoles incluent la foresterie traditionnelle, les jardins forestiers, l'agroforesterie ou la permaculture. Quel que soit le terme utilisé le principe reste le même : faire mûrir et cultiver un écosystème dominé par les arbres qui imite l'écosystème naturel, encourage la biodiversité native et qui tend vers la maturité en facilitant la production de produits agricoles et sylvicoles sains et de haute-qualité tout en interdisant les produits chimiques agrotoxiques et en se basant sur le capital biotique local. Historiquement, les jardins forestiers dans beaucoup de pays ont maintenu un haut degré de biodiversité et ont une faible dépendance aux intrants externes.

 

 

Source : iStock

 

 

3 - Quels sont les liens entre la Foresterie Analogue, mise en place par la certification FGP, et l'agriculture biologique ?

 

Au niveau de la gestion des plantes, la Foresterie Analogue a beaucoup en commun avec l'agriculture biologique : la même importance est donnée à l'usage des ressources renouvelables, et au besoin de la conservation de l'énergie, du sol et des ressources aquatiques tout en maintenant, de manière concomitante, la qualité environnementale. La production en FGP est intégralement reliée aux besoins du paysage et met en place les restrictions les plus drastiques en ce qui concerne les intrants extérieurs comme les fertilisants, pesticides et énergies fossiles, les espèces invasifs et exotiques. La Foresterie Analogue est donc un système de restauration écosystémique qui est soutenable au niveau environnemental et socialement juste tout en interdisant l'usage des produits chimiques d'origine synthétique ou des substances bio-concentrées.

 

12 principes guident l'implémentation de la Foresterie Analogue dans le cadre de la certification FGP :

 

1 - Observer et enregistrer

2 - Comprendre et évaluer

3 - Connaître son terrain

4 - Identifier les niveaux de rendements

5 - Cartographier les flux (flow) et les systèmes de réservoirs aquatiques

6 - Réduire le ratio d'énergie externe dans la production

7 - Etre guidé par les besoins du paysage

8 - Suivre la succession écologique

9 - Suivre les processus écologiques

10 - Valoriser la biodiversité

11 - Respecter la maturité

12 - Répondre de manière créative

 

 

Source : Bastien Beaufort

 

 

Les fondamentaux de la certification FGP visent donc à préserver l'Homme dans un environnement sain. Les peuples indigènes du monde entier ont pris soin de cultiver les forêts, notamment tropicales, durant des millénaires. La déforestation massive et l'appauvrissement de la biodiversité contemporains a pour eux des effets catastrophiques !

 

Cela me conduit à dire un mot du Projet Waraná, du nom de la plante connue internationalement comme le guaraná. Le waraná, qui signifie "principe de la connaissance" en langue Sateré Mawé (Paullinia cupana Mart. var. Sorbilis Ducke) est à l'origine une liane, qui s'accroche à un arbre à l'état sauvage donnant des grappes de petits fruits ; certaines souches de ces arbres sont choisies de manière rituelle et sont replantées en bio-diversification par la tribu amazonienne des Sateré Mawé. Chaque année, de novembre à février, ces derniers cueillent selon un rite ancien ce guaraná d'excellence, qu'ils transforment toujours en suivant des traditions ancestrales, sur sa terre indigène native.

 

Pour la tribu amazonienne, le waraná est une source de revenu : 10 fois le prix moyen du marché environs acheté directement au Consorcium des Producteurs Sateré Mawé (CPSM), organe de production économique du Conseil Général des Tribus Sateré Mawé (CGTSM). Il leur permet de vivre dignement comme le faisaient leurs ancêtres, dans un environnement préservé, mais toujours menacé notamment par des défrichages massifs et des pollutions. La cueillette leur permet également  de préserver et revitaliser leur culture. Ainsi, le guaraná qui porte le label FGP entre dans le cadre d'un projet vaste d'ethno-développement, dont les objectifs sont l'autonomie politique et économique du peuple Sateré Mawé et la défense de la biodiversité sur leur terre d'origine. FGP permet de prendre en compte tous ces critères d'ordre interculturel en mettant l'équité socio-environnentale au cœur de son projet.

 

 

Source : iStock

 

 

4 - Le guide international des labels du commerce équitable édité par la Plate-Forme pour le Commerce équitable (édition 2015) considère que FGP est un label environnemental d'excellence mais ne constitue pas encore une garantie de commerce équitable. Selon vous, les standards FGP respectent-ils les critères du commerce équitable ?

 

Les standards FGP relèvent pleinement du commerce équitable dans la mesure où d'après le Réseau International de la Foresterie Analogue (IAFN-RIFA), des produits issus de territoires riches en biomasse et en biodiversité (le ratio Biodiversité x Biomasse photosynthétique qui garantit une séquestration de carbone maximale) sont forcément équitables.

 

A l'inverse des produits qui sont récoltés dans des environnements dégradés, qui peuvent toucher la santé des producteurs et des consommateurs, ne peuvent prétendre à être réellement équitables. Cependant, comme les standards FGP ont été avant tout conçus et mis en place dans des pays tropicaux dits du Sud, nous avons dû faire un travail d'adaptation, avant tout culturel, pour qu'ils soient reconnus tout d'abord selon les critères de l'agriculture biologique en Union Européenne (chose faite depuis 2012) puis aujourd'hui selon ceux du commerce équitable. En France, la loi sur l'Économie Sociale et Solidaire de 2014 établit dans son article 94 5 principes fondamentaux pour le commerce équitable : les producteurs doivent être organisés selon des règles de gouvernance démocratique, des engagements pluriannuels supérieurs à 3 ans entre les acheteurs et les producteurs doivent être mis en place, il doit y avoir une transparence sur la filière, et les acteurs de la filière doivent mettre en place des actions de sensibilisation et de plaidoyer auprès du grand public et des consommateurs. Nous sommes en train d'intégrer ces principes dans les standards FGP afin que ceux-ci soient pleinement reconnus, en Europe, comme relevant du commerce équitable.

 

Pour aller plus loin, visitez les sites ci-dessous :

 

> https://www.guayapi.com/

> http://www.analogforestry.org/

> http://www.nusoken.com/

 
Tous les sujets

QUESTIONS AUX EXPERTS

12 Avril 2012

Quel est le marché du commerce équitable, en 2010, en France ?

Martine FRANCOIS, Chercheuse au Groupe de Recherches et d’Echanges Technologiques (GRET)

Ouvrir l'article Quel est le marché du commerce équitable, en 2010, en France ?
23 Septembre 2010

L’impact du commerce équitable chez les petits producteurs du Sud

David ERHART, Responsable des relations avec les partenaires du Sud à la fédération Artisans du Monde

Ouvrir l'article L’impact du commerce équitable chez les petits producteurs du Sud
23 Septembre 2010

Le site jeconsommeequitable.fr, un nouvel outil pour les consommateurs

Eric BRIAT, Directeur général de l’Institut National de la Consommation

Ouvrir l'article Le site jeconsommeequitable.fr, un nouvel outil pour les consommateurs
04 Septembre 2014

M. Gérald Godreuil présente la Fédération Artisans du Monde

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article M. Gérald Godreuil présente la Fédération Artisans du Monde
04 Septembre 2014

Responsabilité sociétale de l'entreprise et commerce équitable

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article Responsabilité sociétale de l'entreprise et commerce équitable
04 Septembre 2014

M. Romain Valleur présente l'association Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières

Interview réalisée par Michel Hourdebaigt, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie

Ouvrir l'article M. Romain Valleur présente l'association Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières
Menu thématique :
POURQUOI CE SITE ?

Le site est dédié à une consommation et une production responsable (lire la suite...)

Tous les sujets

Agenda

Les manifestations, colloques, salons... sur la consommation responsable.

 

Ouvrir l'article Agenda
Tous les sujets
DIRECTIVES, STRATÉGIES EUROPÉENNES, LOIS ET DÉCRETS

Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord

Nouvelle loi "Economie sociale et solidaire" (loi ESS) du 31/07/2014. Le texte, dans son article 94, élargit la notion de commerce équitable en y incluant désormais les échanges Nord-Nord.

Ouvrir l'article Une nouvelle loi étend le champ du commerce équitable aux relations Nord-Nord
Tous les sujets